Historique Nl | FrEn

 


 




Sous l'impulsion du Dr. Raoul De Smedt, De Brug a été fondé le 8 juin 1971 par un groupe de personnes de l'hôpital psychiatrique des Frères de la Charité à Mortsel (St Amedeus), les Frères Alexiens à Boechout et la Ligue nationale contre l'épilepsie, section Anvers. Toutes ces institutions ont toujours un représentant dans le conseil d'administration.  

De Brug accorde en premier lieu son attention aux personnes qui sont congédiées des hôpitaux psychiatriques ou qui résident dans des instituts, principalement pour des raisons sociales. On essaie d'éviter une nouvelle hospitalisation dans des instituts psychiatriques en:
1. Donnant un emploi à ceux qui n'en trouvent pas dans le secteur valide ou dans le circuit de l'emploi

    régulier;

2. Offrant un logement adéquat et une aide psycho-sociale aux personnes seules;

3. Favorisant les activités de loisir et les divertissements.

 

L'atelier protégé a démarré le 20 août 1973 avec 15 travailleurs handicapés et 2 moniteurs et en ce moment, il emploie environ 260 personnes présentant un handicap et 60 travailleurs pour l'encadrement.  La première extension a été réalisée en 1978, une deuxième eut lieu en 1979, une troisième en 1983 et une quatrième en 1988, ce qui fait que le bâtiment d'origine a été agrandi jusqu'à 10.000 m².

Fin 1993, on décida d'acheter le domaine Venneborg, où la firme Mertens S.A. avait résidé pendant des années.  Après restauration des bâtiments, 22.000 m²  de superficie en plus a pu être utilisée.   De Brug dispose maintenant d'un terrain d'exploitation de  55.000 m², dont 35.000 m² de bâtiments.

De Brug est une entreprise qui a sa propre fonction de revalidation.  Les travaux présentent un caractère industriel, mais tiennent compte des aptitudes individuelles et des limites de chaque travailleur.  La quinzaine de départements réalisent des travaux divergents.  

L'atelier protégé doit adhérer plus étroitement à la société ordinaire, avec laquelle elle veut réaliser un pont (Brug signifie Pont). Il doit aussi concilier la productivité et la revalidation. De Brug a évolué jusqu'à devenir une entreprise qui emploie des personnes présentant un handicap.

Après une période de rodage et grâce à  un dévouement intense, il s'est avéré que De Brug, en coopération avec les hôpitaux psychiatriques, constitue pour beaucoup de personnes une aide qui leur permet de fonctionner plus indépendamment.

Un emploi du temps utile et un salaire en fonction du travail fourni donnent plus de sens à la vie, améliorent les relations sociales et préviennent souvent une récidive.